Actualités

C’est le week-end !
Les auteurs de la rentrée à l’honneur ! Épisode 3/7
 

Ce week-end on vous propose de découvrir deux auteurs de cette rentrée littéraire en vidéo !

On commence avec Estelle-Sarah Bulle et Là où les chiens aboient par la queue (Liana Levi), « le premier roman indispensable de cette rentrée littéraire 2018 ! » Direction la Guadeloupe et la métropole, entre les années 1960 et les années 2000, aux côtés de personnages truculents et attachants.


 

« En 1941, le Capitaine-Paul-Lemerle quitte le port de Marseille pour la Martinique avec à son bord des juifs, des républicains espagnols et toute une partie de l’intelligentsia. Adrien Bosc a travaillé pendant quatre ans pour nous faire vivre cette traversée insolite avec Capitaine, son nouveau roman. Une histoire passionnante, dense et intense. »

 

 

En littérature étrangère, plongez dans Les Fureurs invisibles du cœur de l’irlandais John Boyne (JC Lattès). Parole de libraire : « Si vous avez envie d’ouvrir ce livre, de lire les trois premières pages, alors plus rien ne comptera dans votre vie durant les 500 autres. »

On termine cette sélection pour les plus grands avec une BD, Didier, la 5e roue du tracteur de Pascal Rabaté et François Ravard (Futuropolis), « une comédie rurale réjouissante et drolatique ! »
Petit tour chez les juniors, avec deux romans pétillants pour les 8-12 ans qui viennent de paraître. On commence avec une nouvelle série imaginée à quatre mains par Carole Trébor et Marie Pavlenko, Zombies zarbis (Flammarion Jeunesse). Dans ce premier volet, « Panique au cimetière ! », on découvre que l’union entre vivants et zombies peut tout à fait faire la force quand il s’agit de lutter contre des injustices. Vous n’aimez pas les morts vivants ? Ceux-là vont vous faire changer d’avis !
Mon chien, Dieu et les Pokétrucs (Le Rouergue Jeunesse) est un petit roman signé Myren Duval et Charles Dutertre qui traite d’un sujet très actuel et pas si facile à aborder avec les enfants. Pauline et sa famille accueillent chez eux une famille syrienne qui fuit lz guerre. La petite fille, qui ne comprend pas pourquoi il y a la guerre, et pourquoi elle va devoir partager ses jouets, pose mille questions et apprend petit à petit à apprécier cette nouvelle façon de vivre. Un petit livre souvent très drôle, intelligent, tendre (et quand même un peu triste parfois !) mais surtout rempli de dialogues réjouissants qui questionnent le monde.

Bon week-end, bonne rentrée et bonnes lectures !