Actualités

C’est le week-end !
Et le printemps des polars !

Ce week-end Lyon s’habille de noir pour l’édition 2018 du festival Quais du Polar.
Le numéro de printemps de la revue est en librairie, le polar est également à l’honneur dans nos pages ! En voici quelques-uns à dévorer sans plus attendre. Et, pour ceux qui seront du côté de Lyon ce week-end, l’occasion peut-être de rencontrer leurs auteurs !

On commence avec « LE thriller à ne pas manquer », La Femme à la fenêtre d’A. J. Finn (Presses de la Cité). « Un huis clos qui fonctionne à merveille, un véritable thriller hitchcockien. »
On poursuit avec Sauf d’Hervé Commère (Fleuve éditions), « un page turner qui rend fou ! L’intrigue, diablement construite, entremêle fausses pistes et coups de théâtre. »
La collection « Chemins nocturnes » des éditions Viviane Hamy a vingt-cinq ans et c’est avec Dominique Sylvain qu’on souffle les bougies. « Après nous avoir immergés dans le quartier rouge de Tokyo avec Kabukicho, elle revient en France avec Les Infidèles, un nouveau polar de haute volée. »

Un premier roman ensuite, « une intrigue kaléidoscopique », L’Œuvre noire de Philippe Lyon (Calmann-Lévy) « un élixir noir à souhait ! »
Les auteurs jeunesse ne sont pas en reste pour proposer des romans noirs à leurs lecteurs. En voici deux que vous retrouverez dans les allées du Festival : Bertrand Puard, avec le premier tome de sa nouvelle série, L’Archipel (Casterman) : « Yann Rodin et Sacha Pavlovitch ont 16 ans, ne se connaissent pas et ne se sont jamais croisés. Leurs vies, bien que diamétralement opposées, vont pourtant se rencontrer… Un thriller totalement captivant sans temps mort. »
Guillaume Le Cornec, quant à lui, propose, avec L’île aux panthères, aux éditions du Rocher, un thriller haletant : les aventures d’une bande d’amis extrêmement soudés et avides d’aventures, surnommés les Jaxon, qui décident d’enquêter sur un réseau de gangsters, et vont se révéler être des espions hors pair…

Bon week-end et bonnes lectures !