Actualités

C’est le week-end !
Prenez le temps de lire !
 

Ce week-end, n’oubliez pas de changer d’heure ! Impossible de résister à la tentation de vous proposer une petite sélection de titres autour du temps !

On débute avec Il est toujours minuit quelques part de Cédric Lalaury (Préludes), « thriller psychologique haletant ». Quand un professeur d’université voit sa vie chamboulée par l’arrivée d’un étonnant roman dans son casier…
Avec Millenium Blues (Fayard), Faïza Guène ouvre l’album de la décennie 1990, en analysant ses répercussions sur notre présent. « Assurément l’un des romans les plus positifs de la rentrée 2018 ! » De son côté Régis Jauffret revient avec Microfictions 2018, (Gallimard) 500 histoires de deux pages, « un tout puissant qui donne à ces vies tout leur sens […] un livre qui se picore, qui se lit à l’endroit, à l’envers […] Cinq cents plaisirs sur mille pages ! »
Pour les enfants, la notion du temps qui passe est parfois difficile à appréhender. Surtout quand il s’agit d’imaginer que ses propres parents ont été jeunes… un jour. Avec l’album À l’époque (Milan), Kiko signe une histoire tout en humour et en simplicité sur les questions que se posent une petite fille sur le temps. Sa grand-mère est-elle assez vieille pour avoir connu les dinosaures ? Ou les chevaliers ?
C’est aussi le sujet de l’album de Keith Negley paru chez Gallimard Jeunesse, Mon père, avant, il était trop cool : le jeune héros se demande si ses parents peuvent avoir eu une vie avant d’être parents… Il imagine un père jeune plutôt punk, un gars cool qui serait devenu à présent un papa tout ce qu’il y a de plus banal… Humour, tendresse et talent d’une illustration à gouache particulièrement réussie.
Quel enfant n’a jamais entendu ses parents baliser le temps d’accès à la télévision ou aux jeux vidéo pour éviter les abus ? Le héros du petit roman de Sophie Rigal-Goulard, 24 heures sans jeu vidéo (Rageot), est totalement accro… Après des heures passées à essayer de battre « le boss » du jeu, il s’endort et finit par se réveiller à l’intérieur du jeu vidéo, pour vivre des aventures trépidantes…

Bon week-end et bonnes lectures !