Actualités

C'est le week-end ! Lisez des histoires de famille  

Faites confiance aux libraires et commencez votre week-end avec le très beau roman de Gaëlle Josse Une longue impatience (Noir sur Blanc), « un magnifique texte sur l’absence et sur l’attente. L’absence d’un fils et l’attente d’une mère. »
Un « huis-clos familial délicieusement dérangeant » ensuite avec Faire mouche de Vincent Almendros (Minuit). « Le retour au village de l'enfance donne lieu à une histoire aussi oppressante, captivante que terrible, et sa lecture est terriblement addictive. »

« Comment fait-on pour grandir quand nos repères disparaissent ? » Avec Seuls les enfants savent aimer (Cherche midi) Cali « signe un premier roman profond et bouleversant. »


On poursuit avec un tour au rayon poche avec Les Furies de Lauren Groff (Points). Et oui « on peut encore écrire un « roman du mariage », faire de ce thème vintage une formidable anthropologie contemporaine de nos manières d’exister à soi et à l’autre. De s’accepter et d’aimer l’autre. De Henry James à James Salter, Lauren Groff a défriché le sujet et l’a mis en pièces pour le renouveler prodigieusement. »

Actes Sud Junior propose des textes percutants, et qui bousculent leurs lecteurs. Avec ce nouveau roman de Charlotte Erlih, c’est encore une fois une réussite. Coupée en deux met en scène une jeune adolescente qui se retrouve confrontée au juge dans le carde du divorce de ses parents. « Choisir entre partir et rester, entre son père et sa mère. Un tsunami émotionnel. »
Quand vient la vague (Rageot) est un roman écrit à quatre mains par Manon Fargetton et Jean-Christophe Tixier. « Nina a quitté la maison familiale un beau matin sans donner d’explication. Son frère part à sa recherche et décide de remuer ciel et terre pour comprendre ce qui est arrivé à sa sœur, avant qu’elle ne soit majeure et que sa disparition soit considérée comme volontaire. Une histoire qui bouscule le lecteur, un roman comme une vague qui viendrait s’abattre sur un petit monde bien en place. »