• Samedi 14 novembre

    Écrire sur les attentats du 13 novembre, dans l’urgence de la colère, de la peur et des questions. Vincent Villeminot a construit son texte comme une tragédie, en cinq actes. Avant même l’acte premier, le lecteur se prend de plein fouet la violence de cette nuit d’automne : le pouvoir de la fiction est bel et bien là, et on ne reposera pas le livre avant d’en avoir fini avec cette chose insupportable, insurmontable.

  • Topo, n°1

    Topo est une revue bimestrielle qui s’adresse aux moins de 20 ans. Elle décrypte l’actualité, des faits de société et des sujets culturels pour les adolescents amateurs de BD. Elle est l’outil idéal pour familiariser les frileux de lecture avec l’actualité, la BD étant parfois plus plaisante à lire qu’un magazine.

  • Fans de la vie impossible

    Porté par son attachant trio d’adolescents malmenés par la vie et un ton décomplexé, Fans de la vie impossible de Kate Scelsa est le Feel Good Book de ce début d’année.

     

  • Tous différents !

    Tous différents aborde des problématiques propres à l’adolescence. Qu’il s’agisse des transformations du corps à la puberté, de tenue vestimentaire, d’apparence… le livre explore ces thèmes avec simplicité et justesse. Le tout est agrémenté de paroles d’adolescents témoignant de leurs expériences, et d’illustrations très drôles qui dédramatisent les sujets les plus délicats.

  • La Langue des bêtes

    Depuis Guadalquivir, son premier roman en 2009 (chez Gallimard), l’univers et le style de Stéphane Servant, n’ont cessé de s’affirmer et de gagner en ampleur. Après Le Cœur des louves, La Langue des bêtes (tous deux au Rouergue) impressionne tout autant.

  • Aeternia

    Premier volume d’un diptyque fantasy prometteur, Aeternia la marche du prophète conserve le cadre du Puits des mémoires (Pocket). Mais l’auteur explore ici Kyrenia, la plus grande cité du monde, et compose un roman rythmé sur fond de guerre de religions.

  • Ne tombe jamais

    Patricia McCormick revient sur un événement terrible de l’histoire du Cambodge : le génocide perpétré par le régime des Khmers rouges. Par la voix envoûtante d’un jeune garçon, elle nous entraîne au cœur de cette époque trouble. Une histoire vraie bouleversante.

     

  • Pulp, n. 1

    Si les images font partie de notre quotidien, la revue Pulp propose désormais de les décrypter afin de mieux saisir le miroir qu’elles renvoient de nous-mêmes.

     

  • Pas assez pour faire une femme

    Après plusieurs années d’absence, Jeanne Benameur effectue son retour en littérature jeunesse avec un bref roman fin et pudique. Pas assez pour faire une femme met en scène le personnage singulier d’une jeune fille en passe de devenir une femme.

  • Everness

    Everett est un geek indo-anglais féru de football. Son père Tejendra lui a donné un nom de savant et l’emmène à des conférences sur les économies alternatives. Lorsque Tejendra est kidnappé en plein cœur de Londres, Everett découvre que son physicien de père lui a confié le dossier sur lequel il travaillait dans le cadre d’un projet visant à découvrir les signes de l’existence d’univers parallèles.