• Ailleurs

    Au seuil de la mort, lourd d’un terrible trop-plein de non-dits, le notaire Ippolito dalla Libera, prisonnier d’une existence trop rangée, dévoile à son fils un grand secret. C’est alors les prémices d’un tourbillon fou qui emportera Iacopo dans un quartier populaire de Ferrare, un monde de voleurs et de putains, où chacun est libre de choisir son prénom.

  • Ça aussi, ça passera

    À la mort de sa mère, avec qui elle vécut une relation passionnée, entre amour et haine, Blanca est désorientée. Accompagnée de ses enfants, ses deux ex-maris et deux amies aussi chères à ses yeux que de caractères opposés, elle décide de se confronter à la réalité et de partir en vacances au bord de la mer, dans la maison familiale.

  • City On Fire

    Le 31 décembre 1976, alors que la famille des Hamilton Sweeney donne une des fêtes les plus courues de la ville, une jeune femme est abattue au pied de leur immeuble en plein Central Park. C’est ainsi que se tissent les premiers fils de l’immense toile d’araignée qu’est City On fire, l’événement littéraire de 2016 qui se voit aujourd’hui offrir une seconde vie avec sa parution aux éditions du Livre de Poche.

  • Des hommes sans femmes

    Les éditions Belfond viennent de publier le tout nouvel ouvrage de Haruki Murakami, Des hommes sans femmes. L’auteur japonais est de retour avec un recueil de nouvelles mémorable et touchant… C’est encore une réussite (qui est au rendez-vous).

  • Des vampires dans la citronneraie

    Un recueil de nouvelles inattendues par une auteure américaine qui aime déstabiliser ses lecteurs. Dans ce recueil, on passe d’un vampire shooté aux citrons à des jeunes filles se métamorphosant en vers à soie, d’anciens présidents américains sont transformés en chevaux, une écurie en guise de paradis, le tatouage sur le dos d’un jeune soldat prend vie…Il y a deux registres, l’un assez loufoque, l’autre très angoissant, le plus réussi à mon goût.

  • Desert Home

    Pour Ben, le désert de l’Utah est un « triangle des Bermudes, version sable et rocaille ». Il ne se doute pas que les mystères qu’il recèle s’apprêtent à refaire surface, le mettant, lui et ses amis, en danger de mort.

  • Douleur

    Douleur, le nouveau roman de l’écrivaine israélienne Zeruya Shalev, continue d’explorer les liens subtils et complexes entre hommes et femmes. Avec une plume délicate et sensuelle, elle fait de nouveau exploser la cellule familiale en insinuant au sein de son récit la force du passé et la part incontrôlable du destin.

  • Éloge du peu

    Âgé de 38 ans, Koike Ryûnosuke est un phénomène dans son pays ! Appartenant à la nouvelle génération de moines bouddhistes, il est aussi professeur de méditation, blogueur particulièrement suivi, gérant d’un café/temple et écrivain… Nous le découvrons en France grâce aux éditions Philippe Picquier qui publient Éloge du peu, un texte qui se situe entre la méthode, le témoignage, le traité et l’essai ; un ouvrage brillant à mettre entre toutes les mains ! Revenant sur sa propre expérience, Koike Ryûnosuke explique comment se débarrasser de ses possessions afin de se recentrer sur l’essentiel.

  • Encore

    En refermant Encore, le dernier roman d’Hakan Günday, il faut prendre le temps de s’ébrouer. Mais les effets de la gifle reçue peinent à s’estomper tant le choc est considérable. À partir d’un sujet brûlant, le sort atroce réservé aux migrants, Günday choisit de dynamiter notre innocence de pacotille.

  • Heurs & malheurs du sous-majordome Minor

    Le nouveau roman de Patrick deWitt a des allures de conte gothique et de fable humaniste. Et la farce est fantasque, irrévérencieuse, grinçante ! Suivre les aventures du jeune Lucien Minor, un sous-majordome inexpérimenté, candide et un peu malchanceux, c’est se délecter d’un antidote à la morosité littéraire.