• Adieu croquettes/Adieu caresses !

    Voici encore une réussite de la collection « boomerang » qui propose deux histoires tête-bêche. Un vent rebelle souffle sur ces deux nouveaux titres. D’une part, Pipou en a assez d’être simplement considéré comme un adorable petit toutou. De l’autre, cela suffit, Pacha ne supporte plus d’être réduit à n’être qu’une gentille et énorme boule de poil ! Une vraie rébellion s’opère chez les animaux.

  • Blaise et Basile, t.1

    Dans une maison, vivent deux frères. Blaise est le grand, Basile le petit. Blaise est souvent ronchon quand Basile est d’humeur plutôt joyeuse. Blaise doit s’occuper de son petit frère, même si, souvent, il se dit qu’il aimerait aller voir le reste du monde car tous deux n’ont jamais quitté leur maison.

  • La Mouche qui arrêta la guerre

    Il était une fois, trois amies, trois mouches précisément. Nos trois mouches coulaient des jours tranquilles entre les émissions de télé du salon et les friandises de la cuisine, jusqu’au jour où ce doux quotidien fut brutalement interrompu par l’arrivée funeste d’une tapette dans la maison.

  • Le Bois dormait

    Laissez-vous porter par le talent de conteuse de Rébecca Dautremer et entrez dans le monde magique de La Belle au bois dormant. Ce n’est pas la première fois que Rébecca Dautremer s’attaque à la réécriture d’un conte. Ici, l’auteure nous invite à suivre ses personnages qui nous entraînent dans leur monde.

  • Le Journal de Gurty

    Gurty est de retour ! On la retrouve en vacances d’hiver avec son humain Gaspard, découvrant les joies de la neige avec sa grande copine Fleur (qui n’est « pas très normale, mais faut pas se moquer »). Gurty retrouve aussi son ennemi le chat Jean-Jacques, dit Face-de-fesses et l’écureuil qu’elle rêve depuis toujours de saisir délicatement entre ses dents.

  • Le Village aux mille roses

    Comment expliquer aux plus jeunes les attentats du 13 novembre ? Comment trouver les mots justes sans ajouter encore à la terreur ? Philippe Nessmann tente de répondre à ces graves questions avec ce conte intemporel et universel. Ici, la vie des habitants est animée par les roses qui y poussent.

  • Les Enfants les pires du monde

    L’introduction et la quatrième de couverture sont très claires : « Surtout ne lisez pas ce livre ! ». Bravons donc l’interdit et plongeons dans ce livre délirant où David Walliams dresse le portrait de dix affreux enfants aux noms explicites.

  • Lettres d’un mauvais élève

    Ce livre rassemble les lettres que rédige un collégien à la veille de remettre son bulletin de notes à ses parents. Il les tourne dans sa tête sans oser les écrire et les adresse à ceux qui le font souffrir, mais aussi à ceux qu’il croise, qui le regardent de travers, qui le voient comme un fauteur de troubles parce qu’il est mauvais élève.

  • Un Garçon nommé Noël

    Voici un conte qui, comme la plupart des contes, ne commence pas très bien pour son héros. Nicolas vit en Finlande avec son père, Joël, qui s’est beaucoup renfermé depuis la tragique disparition de la mère du garçon. Avant ce drame, ses parents le surnommaient « Noël », puisque Nicolas est né le 25 décembre.

  • Un grand jour de rien

    Depuis quelques albums, on dirait que le dessin de Beatrice Alemagna change. Elle explore une palette plus sombre, les noirs, les gris, et comme en opposition, l’orange, les couleurs, les lumières. C’est encore le cas dans son dernier livre, l’histoire d’un petit garçon qui s’apprête à passer des vacances bien tristes, seul avec sa mère dans une maison au cœur de la forêt.