Le Postello

Certains diront qu’une simple rencontre peut changer une vie. Stéphane ne prétendra pas le contraire : sa rencontre avec une étrange œuvre d’art aurait changé la sienne. C’est l’histoire de ce jeune Parisien que nous racontent les auteurs Hervé Richez et Winoc dans leur nouvel album Le Postello.

Par ELODIE RAYMOND, Librairie Charlemagne, Toulon

Il est assez difficile de savoir si la vie de Stéphane K., jeune Parisien, a véritablement commencé le jour où il a découvert les œuvres d’Andy Warhol ou si c’est au moment où il a acheté une toile non signée sur le marché aux puces de la capitale. La première idée a, certes, ouvert les portes du cercle très privé de l’art au jeune homme et lui a permis de se découvrir une passion certaine pour le sujet. Mais l’achat de la toile mystérieuse a sans aucun doute bouleversé sa vie pour toujours. Nous sommes dans le Paris des années 1990. Stéphane est alors prêt à tout pour percer dans l’univers impitoyable de l’art. C’est auprès de Monsieur Robert, antiquaire et grand amateur d’art, que notre jeune apprenti apprend à devenir un maître en la matière. Lorsqu’il acquiert ce fameux tableau sur le marché aux puces, il est loin de se douter qu’il s’embarque pour une aventure hors du commun : cette toile n’est pas signée, mais il reste persuadé qu’il s’agit d’une œuvre du célèbre Edgar Degas. Elle représente en effet des cavaliers sur leurs chevaux, sujet qu’avait l’habitude de traiter le peintre. De plus, cette représentation ressemble comme deux gouttes d’eau à une toile de Degas exposée au musée de Boston. Stéphane pense qu’il s’agirait d’un modello, une peinture préparatoire avant la réalisation de l’œuvre définitive. À moins qu’elle ait été réalisée peu après son originale ? S’agirait-il alors d’un postello ? Commence une bataille de tous les instants. Des experts en art aux laboratoires d’analyse des œuvres, Stéphane découvre l’incroyable complexité du milieu artistique et la difficulté à prouver l’authenticité d’une œuvre. Pourtant décidé à ne pas abandonner, et persuadé qu’il s’agit d’un véritable Degas, il rencontrera les plus grands experts en art et se rendra jusqu’à Boston à la rencontre de la toile d’origine pour tenter de percer les mystères les plus enfouies de son postello. Nous avons entre les mains un one shot très bien mené par deux maîtres incontestés de la bande dessinée, Hervé Richez et Winoc. Ils nous entraînent avec aplomb dans cette quête de vérité basée sur des faits réels et en plein cœur d’un monde plutôt méconnu du grand public : le milieu de l’art. Tout au long de l’album, nous vivons au fil des découvertes de Stéphane. Nous suivons cet homme ambitieux qui verra sa vie transformée par sa passion. Le Postello est un roman graphique passionnant et inattendu. Les auteurs s’appuient sur une histoire vraie pour nous livrer un album très documenté, les références à l’art étant omniprésentes au cours de l’intrigue. L’analyse des œuvres picturales ainsi que l’évolution des méthodes d’expertise de ces dernières n’ont plus aucun secret, ni pour Stéphane, ni pour le lecteur. Quant aux illustrations, pures et douces, elles évoquent des œuvres impressionnistes. Le Postello est une œuvre d’art à part entière ! À découvrir au plus vite.

Lu et conseillé par :

  • Bibliothèque/Médiathèque La Bulle à Mazé François-Jean GOUDEAU
  • Librairie de Paris à Saint-Étienne Isabelle COURIOL
  • Librairie de Paris à Saint-Étienne Virginie VALLAT
  • Librairie Charlemagne à Toulon Elodie RAYMOND
  • Librairie Nicole Maruani à Paris Isabelle VERLINGUE