Gingo

Gingo est un texte époustouflant. Le sujet, la narration, les personnages… tout est parfaitement maîtrisé. Ce roman de Sarah Cohen-Scali est incontournable en ce début d’année.

Par CÉLINE BOUJU, Bibliothèque/Médiathèque Médiathèque Sud, Le Mans

L’action de Gingo se situe dans une cité où les Blancs sont séparés des Bleus par un mur. Les Blancs ont le pouvoir, les richesses et les privilèges quand les Bleus travaillent pour eux et vivent dans des conditions moins avantageuses. Les Blancs évoluent dans un monde hyperconnecté quand celui des Bleus ne l’est pas du tout. C’est d’ailleurs ce sujet qui a causé la fracture entre eux. Autre point sensible, les naissances. Elles sont complètement déshumanisées du côté des Blancs et contrôlées du côté des Bleus avec pour alternative proposée : l’adoption mais sous certaines conditions. L’enfant n’est confié que pour quelques années. De plus, les bébés ont des capacités mentales limitées et font l’objet d’études scientifiques. Il a été refusé à Jade le droit d’enfanter. Elle décide d’adopter. Son bébé s’appelle Gingo. Il va bouleverser sa vie, sa vision de la société et faire naître en elle un sentiment de révolte contre toutes les inégalités. Ce roman nous met face à des dérives bien trop proches de notre monde actuel. C’est effrayant mais pas inconcevable. Gingo m’a fait l’effet d’un coup de poing et m’a littéralement mise K.O. C’est bien construit, passionnant et vraiment surprenant !

Lu et conseillé par :

  • Établissement scolaire IUT François Rabelais à Tours Laurence BEHOCARAY
  • Bibliothèque/Médiathèque Médiathèque Sud à Le Mans Céline BOUJU
  • Librairie Ryst à Cherbourg-Octeville Emilie LAHAYE