Gabriële

Récit de la vie d’une femme libre qui conceptualisa l’art non figuratif, dans l’ombre du peintre Picabia, mais aussi de Duchamp et d’Apollinaire, dans une époque en pleine effervescence artistique.

Par ANNE LESOBRE, Librairie Entre les lignes, Chantilly

Gabriële Picabia est un mystère. Dotée d’une forte personnalité et très indépendante, elle décide à 17 ans qu’elle sera compositeur. Rien de moins. Refusée au conservatoire, elle réussit le concours de la Schola Cantorum, plus novatrice. Dans ce tourbillon créatif, elle fréquente toute l’avant-garde artistique de l’époque. À la fin de ses études, Gabriële, qui ne pense qu’à faire de la musique, créer, voyager, est rattrapée par les convenances : sommée de se marier, elle s’enfuit à Berlin poursuivre ses études musicales. C’est au cours de quelques jours de vacances que son frère lui présente Picabia. Le peintre est déjà très célèbre et leur rencontre est électrique. Pourtant, très vite, elle reconnaît en lui un esprit complémentaire, entièrement dédié à l’art et laisse tout tomber pour l’épouser. Elle va écrire la légende de son mari. Picabia peint, elle explique cette peinture d’un genre nouveau à un auditoire aussi souvent choqué que fasciné. Pendant vingt ans, elle choisit de se consacrer à Picabia, à ses humeurs neurasthéniques. Cet amour ne laissera aucune place à ses quatre enfants. Définitivement au-dessus des contingences maternelles, elle laisse une descendance abasourdie par tant de désintérêt. Gabriële reste un mystère.

Lu et conseillé par :

  • Librairie La Grande Librairie à Vichy Caroline SAUVAGE
  • Librairie Gibert Joseph à Poitiers Marie MICHAUD
  • Librairie Page et Plume à Limoges Aurélie JANSSENS
  • Librairie Les Temps modernes à Orléans Sophie TODESCATO
  • Librairie Entre les lignes à Chantilly Anne LESOBRE
  • Librairie de Paris à Saint-Étienne Isabelle COURIOL
  • Bibliothèque/Médiathèque du Parchamp à Boulogne-Billancourt Hélène MENAND