Le Dimanche des mères

Deux amants entament les pas de ce qui pourrait être leur dernière danse. Autour d’eux, baigné d’un précoce soleil de mars 1924, un monde s’éteint dans une trompeuse torpeur. En une centaine de pages et une bouleversante démonstration de concision, Graham Swift ajoute un joyau à la couronne.

Par STANISLAS RIGOT, Librairie Lamartine, Paris

Connexion requise