• Écoute la ville tomber

    Kate Tempest nous propose un formidable premier roman foisonnant, nerveux, à la fois dense et s'autorisant de somptueuses échappées. C'est aussi un roman profondément urbain, et d'une époque bien précise où le désenchantement accapare la jeunesse tout autant qu'un idéalisme pragmatique.

  • Le club de l’Ours polaire

    Alex Bell, l'auteure de cette nouvelle saga fantastique, est une fervente lectrice d'aventures incroyables telles que celles de J. K. Rowling et Enid Blyton.

  • Le Vol du Gerfaut

    Jean-Gabriel Lesparres a connu tous les succès littéraires, dont le prestigieux Prix Goncourt. Après dix ans de silence et pressé par son éditeur, il s'apprête à remettre son nouveau roman mais peu satisfait du résultat, il décide d'en organiser le vol.

  • Les Flamboyantes

    Si vous pensez encore que les adolescentes sont douces, gentilles et innocentes, vous devriez rencontrer Dex, Lacey et Nikki. Entre Virgin Suicides et Thelma et Louise, ce roman montre avec une justesse surprenante l'exaltation extrême qui rythme cette période chaotique de nos vies, les interrogations, les coups de tête, l'esprit rebelle parfois jusqu'au-boutiste, qui peut déterminer le reste d'une existence.

  • Merdre, Jarry, le père d’Ubu

    Cornegidouille, v'là que trois Palotins s'immiscent dans une BD pour nous conter la vie de Jarry ! Du professeur de physique qui a servi d'inspiration à son père Ubu, en passant par la grande assemblée de poètes qui l'entouraient, ou sa vaste entreprise pour boire son argent, tout est raconté - sauf les passages ennuyeux.

  • Philibert Merlin, apprenti enchanteur

    Philibert a 9 ans et aucun signe particulier, là est le problème. Il devrait déjà avoir découvert son talent. Sa dernière tentative a d'ailleurs envoyé un de ses camarades chez le médecin. N'y voyez pas là un acte de malveillance, Philibert est vraiment gentil.

  • Ceux d'ici

    Fulgurante chronique d’une Amérique touchée au cœur par le 11 septembre, Ceux d’ici vient rappeler à quel point il nous faut compter avec Jonathan Dee, écrivain acéré et d’une rare justesse, prétendant plus que sérieux au trône de Jonathan Franzen.

  • La Grande Roue

    Quatre personnages et quatre histoires qui progressent côte à côte et dont on comprend assez rapidement qu'elles sont amenées à n'en faire plus qu'une. L'auteure fait admirablement monter la pression jusqu'aux toutes dernières pages sans nous laisser le moindre indice.

  • Le Poids de la neige

    Dans ce huis-clos entre deux hommes qui attendent, isolés, la fin de l'hiver, le face à face se transforme peu à peu en côte à côte. Une vraie pépite d'humanité qui donne envie de se réchauffer dans une cabane sous la neige avec un bon roman (celui-là évidemment) ! Prix France-Québec 2017.

  • Une ville à cœur ouvert

    Dans une maison de Lviv, vivent quatre générations de femmes forgées par les soubresauts de l'Histoire, apportant son lot d'opprobres et de grâces. La petite dernière cherche son chemin dans un monde déboussolé. Une lumineuse fresque familiale, un prodigieux roman de résistance et d’émancipation porté par la conviction absolue qu’aucun d’entre nous ne peut rester à côté de son passé.