Ombres et lumières

Depuis qu’elle a quitté le Vietnam en 1977, Linda Lê ne cesse d’y revenir. Parfois une petite touche, un élément, une toile de fond, mais surtout un élément constitutif de beaucoup de ses personnages, comme un membre fantôme qui lui permet d’évoquer deux thèmes majeurs de son œuvre : l’exil et la part d’obscurité que l’on porte en soi.

Par AURÉLIE JANSSENS, Librairie Page et Plume, Limoges

Connexion requise