Actualités

C’est le week-end !
Et Noël !
 

Dernière ligne droite avant Noël ! Pour finir l’année en fanfare voici quelques idées cadeaux qui feront leur petit effet sous le sapin ou dans l’assiette ! Vite, faites un crochet chez votre libraire !

On commence avec La Vie devant soi de Romain Gary (Émile Ajar), prix Goncourt 1975, année de naissance de Manuele Fior qui illustre cette édition (Futuropolis). La Vie devant soi ou la magnifique histoire d’amour entre le jeune Momo et sa voisine, Rosa, une vieille femme juive.
Peu nombreux sont les auteurs à entrer dans la prestigieuse Pléiade de leur vivant. C’est le cas de Philip Roth depuis peu avec la publication d’un premier volume qui contient des Romans et nouvelles écrits entre 1959 et 1977 (Gallimard). « On retrouve dans ces premiers textes tout ce qui fait le sel et le génie l’écriture de Philip Roth : une grande lucidité sur son Histoire, son époque, une verve incroyable, un humour décapant, un sens inné de la formule non détaché d'une quête de sens, d'une quête de soi et, surtout, une très grande liberté. »
On termine cette sélection pour les plus grands avec Le Prince de Cochinchine de Jean-François Parot (JC Lattès), nouvelle aventure de Nicolas Le Floch, « un régal de lecture » qui plonge le lecteur à Paris en 1787. « Jean-François Parot nous sert les ragoûts, les mets et les entremets de son intrigue au fil des pages mais il est aussi sommelier car il arrose tout cela d’un nectar tour à tour douceur du palais ou poison de l’esprit. La chute est superbe, comme une fin de repas : l’alchimie rêvée du pâtissier. » À table !

Voici maintenant quelques incontournables en jeunesse à ajouter à votre hotte pour faire plaisir aux jeunes lecteurs : La Malédiction de l’Anneau d’or, du célèbre duo Fred Bernard et François Roca (Albin Michel Jeunesse), « une épopée fabuleuse à la saveur des vieilles légendes arthuriennes. L’écriture riche et élégante est sublimée par les illustrations, d’une beauté prodigieuse, qui rappellent les peintures préraphaélites du XIXe siècle. »
On poursuit cette sélection jeunesse avec un livre-CD à partager en famille, entre générations : Le Magicien d’Oz, adapté par Maxime Rovere et superbement illustré par Charlotte Gastaut (Milan) : cette version du classique américain est portée avec brio par les images et la voix de Charlotte Gastaut. »
Enfin, avec Le Musée imaginaire de Jane Austen (Albin Michel Jeunesse), Fabrice Colin et Nathalie Novi nous invitent à Pemberley, pour une visite de l’univers de l’auteure britannique. « Nathalie Novi et ses couleurs sublimes embellissent à merveille les œuvres de Jane Austen », que vous aurez envie de lire ou de relire sans attendre !

Bonnes lectures et joyeuses fêtes !