Actualités

C’est le week-end !
Lisez le prix France Bleu/Page des libraires

Le prix France Bleu/Page des libraires 2017 a été remis ce lundi 29 mai à Louis-Philippe Dalembert pour son roman Avant que les ombres s’effacent (Sabine Wespieser) ! Plébiscité par les libraires et les membres du jury, Avant que les ombres s’effacent, est « un bonheur de lecture, un livre que l'on ne voudrait jamais quitter, un de ces livres que l'on a hâte de retrouver […] un autre et nouveau regard sur Haïti, terre d'exil et terre d'accueil, si poétiquement invoquée et romancée de façon admirable et avec amour. Un hymne aux terres natales, aux terres d'accueil. » Vous pourrez lire l’entretien du lauréat dans le numéro de Page d’été qui arrive chez votre libraire la semaine prochaine !

Profitez aussi du week-end pour lire Miss Cyclone de Laurence Peyrin (Calmann-Lévy) et suivre pendant plus de vingt ans la vie de quatre personnages. Leur enfance, à Coney Island, la mort de John Lennon, l’ouragan Bob, l’affaire Lewinsky et le 11 septembre. « Un roman fort qui rend compte de la difficulté du passage à l'âge adulte et questionne les choix de vie. »

L’enfance, l’adolescence, il en est question aussi dans Une sœur de Bastien Vivès (Casterman) qui « mêle avec brio des sujets tels que le racket, les réseaux sociaux, l’opposition à l’autorité, l’influence des plus grands, le détachement aux parents et l’insouciance de l’âge. Il nous fait revivre, non sans une certaine nostalgie, l’émotion de nos premiers étés. »

Les lauréats du 28e prix des Incorruptibles ont été dévoilés cette semaine ! 434 639 enfants et familles ont coté pour leurs livres préférés. Maman à l’école (d’Éric Veillé et Pauline Martin, Actes Sud Junior), a remporté le prix dans la catégorie Maternelle. Il a été aussi apprécié par les libraires Page : « Avec des illustrations à la fois tendres et drôles, Éric Veillé et Pauline Martin dédramatisent parfaitement la première rentrée. »

Dans la catégorie 5e/4e, c’est Florence Hinckel qui remporte le prix des Incos, avec #Bleue (Syros), « un roman prenant et saisissant. Que savons-nous de notre futur et des décisions qui seront prises face aux progrès de la science et à l’évolution de notre société ? Les émotions négatives ou positives font de nous ce que nous sommes. Aujourd’hui plus que jamais, il faut se demander ce que l’on deviendrait si nous en perdions le contrôle. »

Enfin, puisqu’il fait chaud, rien de mieux qu’un petit album aux couleurs acidulées et fraîches pour jouer avec les plus petits. Au marché, je choisis… (de Gaia Stella, Hélium) est « un livre-objet qui revisite la forme de l’imagier des fruits et légumes. L’album tout carton est aussi un puzzle d’emboîtement : les formes détachables sur la page de droite peuvent ensuite trouver leur place dans un petit sac en tissu rouge fourni avec le livre. Un premier exercice de reconnaissance, le début d’un apprentissage indispensable : choisir un bon livre, choisir une bonne tomate, même combat ! »

Bon week-end et bonnes lectures !