Actualités

C’est le week-end !
Et le festival Quais du polar à Lyon !

Ce week-end le polar est à l’honneur à Lyon ! À l’honneur aussi dans nos pages ! Le prochain numéro de la revue arrive bientôt en librairie, tenez-vous prêts ! En attendant voici quelques polars à dévorer sans plus attendre. Et, pour ceux qui seront du côté de Lyon ce week-end, ce sera l’occasion peut-être de rencontrer leurs auteurs !

Précipitez-vous chez votre libraire et demandez-lui Nous rêvions juste de liberté d’Henri Loevenbruck (J’ai Lu) qui vient de recevoir le prix Poche Page des libraires/Lecteurs O n  l  a  l u.
« Entre roman noir et récit d’aventure, Henri Lœvenbruck livre un magnifique roman initiatique, mêlant évasion, amour, amitié, mais aussi trahison. Un portrait décapant de quatre jeunes en mal d’aventures, qui ne laisse pas indifférent et que l’on ne lâche pas avant la fin. »

Prendre les loups pour des chiens d’Hervé Le Corre (Rivages) est « un grand roman noir sous haute tension » dans lequel l’auteur explore « les ressorts intimes de quelques personnages dans leurs rapports à la violence. »
« Si vous vous intéressez de près ou de loin à l’art, aux échecs, à l’ex-Yougoslavie et que vous n’avez pas peur de vous plonger dans ce livre de 590 pages, alors allez-y sans réserve, vous allez adorer Haute voltige d’Ingrid Astier publié dans la collection « Série noire » de Gallimard !

Victor Del Árbol – présent au festival ce week-end avec son dernier roman La Veille de presque tout (Actes Sud) – « définit, entre autres et très justement, Marc Fernandez comme l’auteur des « histoires de silences et d’amnésies, de vaincus et d’oubliés. » Révélé en 2015 par le succès de son premier roman Mala Vida (Le Livre de Poche) – une enquête terrifiante dans l’Espagne franquiste –, Marc Fernandez, journaliste expert de l’Amérique latine, prouve avec Guérilla Social Club (Préludes) qu’il est bien un auteur de talent. » Notez que Marc Fernandez est le directeur du nouveau label polar « Sang neuf ».

« L’Europe d’Est en Ouest » : Quais du polar ouvre au maximum ses frontières. L’occasion de découvrir de nouveaux territoires, avec Couleur bleuet du duo Schünemann et Volic notamment (Héloïse d’Ormesson) qui « tient à la fois du thriller politique et de l’enquête plus classique, presque une version serbe et parfois acerbe de Miss Marple, avec ce personnage d’enquêtrice atypique, mais néanmoins experte, de Milena Lukic. »

On termine avec Les Pièges de l’exil (Seuil) et le retour de Bernie Gunther, le célèbre enquêteur de Philip Kerr (La Trilogie berlinoise, Hôtel Adlon, Le Livre de Poche) devenu concierge au Grand Hôtel de Saint-Jean-Cap-Ferrat ! « À la fois biographie romancée exceptionnelle de Somerset Maugham (celle de l'homme et de l'écrivain) et roman d'action mêlant complot, machination et autres situations tendues, ce dernier roman de Philip Kerr est un régal ! »

Bon week-end et bonnes lectures !