Actualités

C’est le week-end...
Et le festival international de la Bande dessinée d’Angoulême !

Les auteurs de BD sont à l’honneur !

Ils sont dans les allées du festival d’Angoulême tout le week-end, retrouvez-les aussi en librairie.

On commence avec le premier album de la belle collaboration entre Delcourt et le Musée du Louvre, Le Cheval qui ne voulait plus être une œuvre d’art, d’Olivier Supiot : « conçu comme une aventure épique et philosophique à partir d’une œuvre d’art (ici « La Tête de cheval blanc » de Géricault), ce livre est une remarquable porte d’entrée sur l’art. »
On s’amuse, ensuite, avec La Cantoche, t.1 de Nob (BD Kids), une de ces bandes dessinées drôles et percutantes qui met en scène des situations dans lesquelles tous les enfants se reconnaissent. Fous rires assurés pour toute la famille !
Et parce qu’il n’est jamais trop tôt pour s’initier à la BD, on trouvera avec Anton l’éléphant peintre de Thomas Scotto chez Bamboo « un conte présenté sous forme de BD sans paroles pour initier les plus jeunes à ce genre littéraire. En bonus, des planches pour apprendre à dessiner les personnages, de quoi éveiller les petits artistes ! »

Les plus grands ne manqueront pas de se plonger dans Les Meilleurs Ennemis de Jean-Pierre Filiu et David B. (Futuropolis), panorama complet de l’histoire des relations entre les États-Unis et le Moyen-Orient de 1783 à 2013 ou dans Les Brumes de Sapa de Lolita Séchan (Delcourt) dans l’Extrême Nord du Vietnam aux côtés de Lolita, Parisienne paumée et de Lho Thi Gom jeune fille Hmong. Ne manquez pas non plus Revoir Paris de Benoît Peeters et François Schuiten (Casterman), « véritable voyage intérieur, intime et universel ». « Faut-il partir pour comprendre d’où l’on vient ; faut-il être ailleurs pour savoir où l’on veut être ? »

Bon week-end et bonnes lectures !